X Rouge

Con et Tenu, une allégorie.

 

Quand on se lève avec un élan d’inspiration littéraire, voici ce qui arrive :

Ils étaient inséparables. Les meilleurs amis du monde.

Lui, c’était Tenu, monsieur Tenu qu’on disait même. Grand, élancé, toujours en veston-cravate, lunettes rondes à l’apparence sévère, cheveux lisses et soignés. Un homme de structure, de chiffres, de discipline, de résultats. Une figure autoritaire dont on respecte les dires et qu’on écoute quand il parle.

L’autre, c’était Con. Tout court. De naissance. Parfois il disait des âneries, sortait des idées farfelues d’on ne sait trop où, et si personne ne les aimait, il riait tout seul, comme un con. Mais attention, con ne veut pas dire bête. Con c’est con, bête ça broute.

Lui, c’était la logique même, l’efficacité inégalée, le stratège des stratèges, l’analyste de tous les analystes. Il ne pouvait rien y faire, il y était tenu. Mais on savait pertinemment que jamais un cheveu ne serait déplacé strattera generic. Ni sur sa tête, ni dans son travail de stratège. C’était plus fort que lui.

L’autre, un véritable bouffon qui s’intéresse à tout ce qui est drôle, et donc aux gens. Un créatif fou qui carbure aux émotions humaines, qui écoute pour mieux saisir toutes les nuances de ces dernières. Il s’est toujours dit que tant qu’à faire le con, autant comprendre les gens pour qu’ils trouvent ça drôle aussi. Il avait bien compris le plaisir enrichissant de vivre une émotion quand elle est partagée. Il était con, pas idiot.

Tenu et Con ont sympathisé et sont devenus inséparables. Mais quelque chose ne fonctionnait pas dans leur relation. Con n’aimait pas suivre et Tenu n’aimait pas trop être en avant. En inversant les rôles, ils se rendirent vite compte que Con Tenu avaient là quelque chose de puissant et de novateur.

Tenu demeurait en arrière-scène et élaborait des grandes stratégies pour rejoindre et parler aux gens, tandis que Con s’assurait que leur message répondait à ce que les gens désiraient entendre. Il les rejoignait là où leurs émotions sont prêtes à être surprises, étonnées et séduites. Pas uniquement pour traduire ce que dictaient les recherches méthodiques de Tenu.

En fait, le marketing de contenu, qui fait vibrer la planète pub entière ces temps-ci, est grandement basé sur la relation symbiotique de ces deux éléments. Car si la majorité des annonceurs veulent en tirer profit, très peu semblent savoir s’y prendre.

Trop souvent, on voit l’un ou l’autre de ces éléments suffire à la tâche. Ce qui, on s’en doute, donne des résultats décevants. L’un ne peut fonctionner sans l’autre. Et l’un ne peut jeter de l’ombre sur l’autre. Ils forment un tandem qui ne fonctionne que quand bien synchronisé.

Autrement, c’est un peu comme s’imaginer Laurel sans Hardy, Astérix sans Obélix, Dupond sans Dupont, Seinfeld sans George, Ding sans Dong, Bert sans Ernie, le Fish sans les Chips.

Tout comme la stratégie et les moyens de diffusion doivent bien cibler les personnes visées, le message doit les surprendre, les séduire et interpeller leur imaginaire.

Con et Tenu sont-ils bien contenus dans votre stratégie de communication ?

Contact

Nom

Courriel

Message

Faisons connaissance

Si vous avez un projet dont vous aimeriez nous entretenir ou pour simplement échanger sur notre façon de voir votre marque, contactez-nous.

Courriel : info@pixeletcie.ca
T : 418-834-7334

C : 514-942-1511